Sécurité routière: Sénégal & Burkina - l’ONG Partners West-Africa en action


L’Organisation Non-Gouvernementale Partners West Africa entend renforcer la sécurité routière au Sénégal et au Burkina Faso. La déclaration a été faite le lundi dernier au cours d’un atelier régional sur la sécurité routière à Dakar (Sénégal). L’objectif visé par cette association est d’améliorer la perception du public sur l’intégrité et l’efficacité des forces de l’ordre en matière de sécurité routière.

Dénommé « Roadmaps to Security in Senegal and Burkina Faso », le projet est piloté par le Dr Adjaratou Waha Aïdara, directrice de l’ONG Partners West Africa. Son principal but est de renforcer la sécurité routière. Au cours de l’atelier régional sur la sécurité routière au Sénégal le lundi dernier, la directrice de l’ONG a soutenu que la problématique de la sécurité routière n’est plus le simple apanage des autorités publiques. Pour elle, la problématique de la sécurité routière est une préoccupation commune des Etats, aussi bien en Afrique que dans les autres régions du monde.

En effet, « L’insécurité routière est accentuée par toutes sortes de trafics qui touchent nos pays malgré le travail des forces de défense et de sécurité aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de nos pays », a-t-elle déclaré à l’Agence Presse Africaine (APA). Ainsi, ces pays sont confrontés à des limites objectives qui sont entre autres les nouveaux défis sécuritaires, le développement des TIC, le terrorisme.

C’est pourquoi, son organisation en partenariat avec d’autres institutions a initié ce projet intitulé « Roadmaps to Security in Senegal and Burkina Faso ». Ce projet se déroule simultanément dans ces deux pays et va s’étendre sur l’ensemble de la zone sahélienne. Le projet permettra d’améliorer la perception du public sur l’intégrité et l’efficacité de la police en matière de sécurité routière. Ceci, en mettant en place des procédés élaborés avec les populations.

Par ailleurs, selon les propos du président honoraire de l’Union Internationale des Transports Publics (UITP), Ousmane Thiam, « L’Afrique enregistre le taux de mortalité routière le plus élevé au monde. Sur 100.000 habitants, 24 personnes perdent la vie, contrairement à l’Asie et l’Europe qui connaissent respectivement 18,5 et 10,3 décès ».

#routes #sécurité #Sénégal #BurkinaFaso

LE SAVIEZ-VOUS ?

BESOINS QUOTIDIENS

99 % des besoins quotidiens sont transportés par Camion.

Si vous l'avez, c'est qu'un camion vous l'a apporté

Réseaux Sociaux

Événements

à determiner
LA REVUE DE PRESSE LOGISTIQUE