Commerce International: Exclusion de la Mauritanie de l’AGOA pour pratiques esclavagistes


La Mauritanie est connue par les organisations des droits de l’homme comme étant un Etat où les pratiques esclavagistes sont encore légion. Pour le représentant adjoint du commerce des États-Unis, C.J. Mahoney « Les pratiques de travail forcé ou obligatoire telles que l’esclavage héréditaire n’ont pas leur place au XXIe siècle ». C’est pour cette raison que par un décret, le Président américain, Donald Trump a mis fin aux avantages commerciaux de la Mauritanie dans le cadre de la loi sur la croissance et les perspectives économiques en Afrique (AGOA), à compter du 1er janvier 2019.

Cette décision a été prise lors d’une revue annuelle. Cette dernière a établi que la Mauritanie n’avançait pas dans la mise en place d’un système de protection des travailleurs.

Dans sa lettre adressée au Congrès américain, Donald Trump a fait état des pratiques esclavagistes en cours en Mauritanie, en particulier l’esclavage héréditaire. En effet, dans un document transmis à VOA, les autorités américaines ont déclaré que : « La Mauritanie ne respecte pas les critères d'éligibilité de l'AGOA. En particulier, la Mauritanie n'a pas progressé dans la lutte contre le travail forcé, précisément contre le fléau de l'esclavage héréditaire. En outre, le Gouvernement mauritanien continue à limiter la capacité de la société civile à travailler librement pour résoudre les problèmes liés à la lutte contre l'esclavage ».

Par une telle décison, les Etats-Unis font état de leur volonté à mette fin à l’esclavage moderne, mais aussi à respecter les droits des travailleurs dans les accords internationaux. Ils comptent également coopérer avec la Mauritanie afin d’éradiquer le travail forcé et l’esclavage héréditaire.

Ainsi, la Mauritanie pourrait réintégrer l’AGOA si elle fait des efforts pour se mettre en conformité avec les règles d’éligibilité de l’AGOA. En effet, grâce à cet accord commercial, les mauritaniens ont pu exporter des produits énergétiques, des hydrocarbures, des produits halieutiques vers les Etats-Unis à des prix préférentiels.

D’après Amnesty International près d’1% de la population mauritanienne subit encore l’esclavage sous diverses formes, et ce malgré l’abolition de l’esclavage depuis près de 40 ans.

#commerceinternational #AGOA #Mauritanie

LE SAVIEZ-VOUS ?

99 % des besoins quotidiens sont transportés par Camion.

Si vous l'avez, c'est qu'un camion vous l'a apporté

BESOINS QUOTIDIENS

Réseaux Sociaux
Événements
6TH ALN Annual Meeting – Nairobi, Kenya 2020
à determiner
LA REVUE DE PRESSE LOGISTIQUE