Commerce: Le Kenya envisage réformer la filière café


Développer la production de café et réduire les coûts de transformation et de transactions sur le marché aux enchères de Nairobi, c’est la réforme que va entreprendre le gouvernement kényan. Annoncée cette semaine au Kenya, au cours de la 124ème session du Conseil international du café (OIC), cette mesure prendra effet à partir de juillet 2019.

Dans son discours d’ouverture de la conférence, le président kényan Uhuru Kenyatta a souligné qu’à partir de juillet prochain, les caféiculteurs pourront avoir accès à un fonds renouvelable doté de 30 millions de dollars. Ainsi, il entend accroître la part du Kenya sur les marchés du café rémunérateurs comme le sont ceux en Europe, aux Etats-Unis et dans les pays émergents d'Asie, en veillant à ce qu'une part croissante du prix revienne effectivement au producteur.

Lire aussi: Commerce /Afrique: L’Afrique du Sud à la conquête du Ghana pour la commercialisation de ses produits

En effet, cette mesure leur permettra aux caféiculteurs d'être payé de suite, à la livraison de leur café aux usines de transformation, contrairement à la procédure actuelle de payement des producteurs.

En outre, la filière va être libéralisée ce qui permettra aux producteurs, notamment aux coopératives, de vendre directement leur café. D'autre part, 500 usines de dépulpage dans 31 régions productrices de café seront rénovées, et des investissements seront réalisés afin d'améliorer la qualité des plants, la recherche et les services de formation. Pour le président, tous les pays producteurs doivent faire de même, en relevant le niveau de normes environnementales dans la caféiculture.

Lire aussi: Commerce/Afrique: Cocobod du Ghana reçoit un prêt de 300 millions$ pour refinancer les obligations cacao

Il faut souligner que la croissance moyenne du secteur en Afrique a été de 12,3%, avec 36% de croissance affichée en Ouganda, 17,6% au Rwanda ou encore 16,3% en Ethiopie et seulement 3,2% au Kenya. Quant au Kenya, la production est passée de 130 000 tonnes en 1988 à 45 000 en 2017, avec une reprise de la production notée en 2014 et en 2016 grâce aux conditions météorologiques.

#commerce #Kenya #Café

LE SAVIEZ-VOUS ?

99 % des besoins quotidiens sont transportés par Camion.

Si vous l'avez, c'est qu'un camion vous l'a apporté

BESOINS QUOTIDIENS

Réseaux Sociaux
Événements
6TH ALN Annual Meeting – Nairobi, Kenya 2020
à determiner
LA REVUE DE PRESSE LOGISTIQUE