Transport routier: €50 millions pour interconnecter les Guinée Conakry et Bissau (Corridor routier T


La première partie de la réalisation de la route Boké-Québo en Guinée et en Guinée-Bissau entre dans sa phase active. Le lancement a été fait le jeudi 12 juin dernier à Conakry. Financée par la Banque Africaine de Développement (BAD) et l'Union Européenne (UE), la construction de cette route longue de 107 km, va contribuer au renforcement de l’intégration et du commerce sous-régional.

Estimée à 79,94 millions d’euros, cette première phase est financée par la BAD à hauteur de 36 millions de dollars et par l’Union Européenne avec 20,38 millions d’euros sous forme de prêt concessionnel pour un délai d’exécution de 4 ans.

Lire aussi : Transport ferroviaire: Dix pays africains à l'école du Maroc sur la sécurité ferroviaire

D'après Serge-Marie N’Guessan, Directeur général adjoint pour l’Afrique de l’Ouest, la route Boké-Québo est très importante pour les deux pays du fait qu'elle est inscrite dans le projet du corridor routier Transafricain N°7 Dakar-Lagos. « Ce corridor constitue pour les bénéficiaires, une zone à fortes potentialités agricole et minière. Alors le projet permettra le désenclaver des zones de production », a expliqué le Ministre des Travaux Publics Moustapha Naité sur le site du gouvernement. Ainsi, le projet consistera en l’aménagement et le bitumage de 86 km en Guinée et 21 km en Guinée Bissau selon les normes standards de la CEDEAO. Aussi, permettra-t-il la construction de deux ponts en Guinée d’un linéaire total de 364 ml (Tinguilinta et Cogon) et la reprise des défauts concernant cinq ponts en Guinée-Bissau. Le projet apportera également un appui pour la construction des postes à péage et pesage et l’acquisition de pèses à essieux mobiles.

Lire aussi : Transports/Innovation: Lancement du e-ticket pour voyageurs et transporteurs kenyans

Par ailleurs, la réalisation de cette route devra favoriser l’accroissement du transit et des échanges, la réduction du coût généralisé du transport, des points et temps de contrôle douanier sur le corridor routier Conakry-Bissau, l’amélioration de l’accessibilité et des conditions de vie des populations dans la zone d’influence du projet.

A propos de Flux Africa

Merci pour votre visite. Vous avez aimé cette publication? Cliquez ici pour plus d'articles

N'hésitez pas à le partager avec vos proches.

#BAD #UnionEuropéenne #GuinéeConakry #GuinéeBissau

LE SAVIEZ-VOUS ?

BESOINS QUOTIDIENS

99 % des besoins quotidiens sont transportés par Camion.

Si vous l'avez, c'est qu'un camion vous l'a apporté

Réseaux Sociaux

Événements

à determiner
LA REVUE DE PRESSE LOGISTIQUE