Infrastructures: Le Kenya a-t-il abandonné le terminal à conteneurs de Naivasha?

Lancé depuis décembre 2019, le terminal à conteneurs du port sec de Naivasha au Kenya reste à ce jour, inactif . Cette infrastructure, était sensée, depuis son lancement, destinée à aider les importateurs et les exportateurs à gérer leurs expéditions à proximité de leur emplacement.



Lire aussi : Egypte: Bientôt un terminal polyvalent dans le port de Safaga


En effet, le terminal à conteneurs de Naivasha, a pour objectif de faciliter le transport des marchandises vers l'ouest du Kenya et les pays voisins. Lors de son inauguration,, le président kenyan Uhuru Kenyatta avait déclaré que deux trains devraient desservir initialement cette plateforme avec des cargaisons destinées aux pays limitrophes. Cette promesse est restée non concrétisée à ce jour et le situation inquiète plus d’un. Cette infrastructure est au cœur de l'ambition du Kenya de devenir le corridor de transport de choix pour les pays voisins.


D’après Wanja Kiragu, le directeur des opérations de l'Agence de transport de l'Afrique de l'Est, plusieurs raisons expliquent cette inactivité. Pour lui, aucune cargaison ne peut être enlevée de Naivasha il n'a pas encore été enregistré comme un espace sous douane. « Les grands transporteurs de marchandises qui ont visité les installations sont particulièrement préoccupés par la conception de la route de liaison de 7km, extrêmement étroite et pourrait entraîner une circulation intense », a-t-il expliqué.


Lire aussi : Analyse/Dossier : Les ports secs en Afrique de l’Ouest entre défis, attentes et espoir


Pour rappel, le port sec de Naivasha, d'un coût de 1,5 milliard devrait devenir à long terme, un centre logistique important pour le dédouanement des marchandises acheminées vers les pays voisins du Kenya.

LE SAVIEZ-VOUS ?

BESOINS QUOTIDIENS

99 % des besoins quotidiens sont transportés par Camion.

Si vous l'avez, c'est qu'un camion vous l'a apporté

Réseaux Sociaux

Événements

à determiner
LA REVUE DE PRESSE LOGISTIQUE