Transport routier: La route Ketta-N’Tam reliant le Congo et le Cameroun bientôt livrée

La route Ketta-N’Tam, construite pour relier certains pays de l’Afrique Centrale dont le Cameroun et le Congo, sera inaugurée en 2020. Une délégation du ministère congolais de l’Equipement et de l’Entretien Routier a constaté l’achèvement dudit tronçon qui favorisera le renforcement de l’intégration régionale et facilitera la circulation des biens et des personnes.


Route Ketta-N’Tam: Adiac-Congo

Dans le souci de relier le Congo au Cameroun, la Banque Africaine de Développement (BAD) s’est engagée dans la réalisation d’infrastructures routières. Le projet routier Ketta-N’Tam est une route à deux bandes de 75 m de large avec des accotements de 2 m. D’un linéaire de 504,5 km, le coût global de cet ouvrage est estimé à 424 millions d’euros. La réception provisoire a eu lieu depuis le 27 septembre dernier 2019.

Lire aussi: Projet boucle ferroviaire: 4 011 milliards F CFA pour connecter 5 pays de l’UEMOA


D’après les propos de Michel Bakala, représentant administratif de l’entreprise en charge des travaux, rapportés par l’Agence d’Information d’Afrique Centrale (ADIAC), la société est actuellement à la phase de la correction de levée de réserve. Parce que, justifie-t-il « quelques petits défauts ont été relevés, et qu’il faut corriger avant la réception finale et l’inauguration officielle, prévues en 2020 ».


Ce projet routier permettra d’améliorer les conditions de vie de la population en rendant accessible les services sociaux de base et en réduisant le niveau de pauvreté, conséquence de la redynamisation des activités agricoles, minières et touristiques. Aussi, facilitera-t-il le transport sur le corridor Yaoundé-Brazzaville qui sera un corridor alternatif à celui de Windhoek-Tripoli pour raccorder la République centrafricaine au Cameroun, le Gabon vers le sud.

Lire aussi: Mobilité urbaine: Lancement du premier forum sur la mobilité urbaine au Mali.

Il faut souligner qu’aucune liaison routière praticable n’existait entre Yaoundé et Brazzaville avant l’aménagement de l’axe Ketta-N’Tam. La dégradation de cet axe ne permettait pas aux populations de libérer le potentiel agricole, minier et touristique dont disposent ces régions. Ce qui freinait, par conséquent, la promotion des échanges entre les deux pays.

LE SAVIEZ-VOUS ?

99 % des besoins quotidiens sont transportés par Camion.

Si vous l'avez, c'est qu'un camion vous l'a apporté

BESOINS QUOTIDIENS

Réseaux Sociaux
Événements
6TH ALN Annual Meeting – Nairobi, Kenya 2020
à determiner
LA REVUE DE PRESSE LOGISTIQUE