Le Prix Nobel de l'économie reviendra t-il à un Africain?


Prévu pour la première moitié du mois d’octobre 2018, le Prix Nobel de l'économie compte un africain parmi ses compétiteurs. Il s’agit de Samuel Mathey, initiateur du concept EZF « Entreprendre à Zéro Franc », concept sur lequel porte justement la candidature. Résidant en Côte d’Ivoire où il a implanté sa Fondation Africaine pour l’Entrepreneuriat et le Développement Economique FADEDE, on apprend par IciLome que l'économiste togolais a personnellement candidaté auprès du Comité Nobel.

Son ambition de hisser le continent africain au rang de l’intelligentsia mondiale, notamment en ce qui concerne l’innovation économique et la science, ne saurait être qualifiée d’exagérée. Titulaire d'un doctorat en économie obtenu après une évaluation par Skype, une première en Amérique, il a entre autres enseigné à HEC Paris ainsi que dans plusieurs universités aux Etats-Unis.

Le concept EZF dans plus de 15 pays africains à savoir le Togo, le Bénin, le Ghana, l'Angola, le Sénégal, la RDC, le Madagascar, le Nigéria, la d’Ivoire, le , le Niger, la Mauritanie, le Cap-Vert, Mali). Tout est parti de son constat fait il y a quelques années, selon lequel les Etats Africains ne disposeraient pas de solution réelle au problème de non emploi des jeunes.

Il invente une solution révolutionnaire à la question de l’immigration clandestine par voie maritime en rassemblant des jeunes dans de mini-consortiums, puis les former à l’EZF. Ceci leur permet de démarrer plus facilement leurs idées d’entreprises et surtout de profiter, s’ils ont en dessous de 35 ans, d’un accord d’exonération d’impôt sur une durée de 3 années. A ce jour, plus de 100 000 hommes et femmes ont déjà fait partie des heureux bénéficiaires de ce concept et été formés en français, en anglais, en portugais et en arabe.

#Togo #PrixNobel

LE SAVIEZ-VOUS ?

BESOINS QUOTIDIENS

99 % des besoins quotidiens sont transportés par Camion.

Si vous l'avez, c'est qu'un camion vous l'a apporté

Réseaux Sociaux

Événements

à determiner
LA REVUE DE PRESSE LOGISTIQUE