Economie/ Afrique du Sud: Rob Davies plaide pour l'accès du marché aux industriels noirs


Faciliter l’accès du marché aux industriels noirs. C’est le sujet de discussion qui a réuni hier jeudi à Prétoria, les industriels noirs. Au cours d’une table ronde inaugurale du dialogue organisée à cet effet, leur porte-parole Rob Davies, ministre sud-Africain du Commerce et de l'Industrie, a déclaré que son ministère va œuvrer pour que la priorité soit donnée aux industriels noirs dans leurs processus d'approvisionnement.

L’accès au marché de l’économie constitue encore un défi pour la plupart des industriels noirs qui essaient d’élargir leurs produits et services aux niveaux local et international. C’est en effet le problème soulevé par des industriels noirs lors de cette importante rencontre à Pretoria. Le but de cette table ronde est de faciliter et d'encourager une discussion ouverte entre le gouvernement et le secteur privé, y compris les bénéficiaires du Régime des industriels noirs. Ceci pour renforcer la collaboration et le partage des enseignements tirés de la mise en œuvre initiale du programme.

Pour cela, les industriels noirs ont exhorté le gouvernement à aborder, entre autres la question de la localisation et des achats, en particulier auprès des entreprises d'État et des détaillants locaux. Leur souhait également est que les débats soient menés autour du financement supplémentaire des institutions, le coût croissant de l'électricité et du carburant, la limitation des importations et la gestion des frontières. Sans oublier la formation et le développement des compétences, l'impact de la quatrième révolution industrielle et les retards de remboursement de la taxe à la valeur ajoutée par le South African Revenue Service aux entreprises.

En réponse à leurs doléances, le ministre du commerce et de l’industrie Sud-Africain, a exhorté les banques et les détaillants à œuvrer davantage pour soutenir les industriels noirs et les entrepreneurs émergents. Par ailleurs, en ce qui concerne la question de la gestion des frontières et des importations à bas prix de toutes sortes de produits en provenance du Lesotho, du Swaziland et d'autres pays voisins, Rob Davies a souligné que ce fait ne facilite pas les industriels noirs avant d’ajouter : « nous sommes dans l'union douanière avec ces pays et ils ont le droit d'entrer sur nos marchés. Cependant, il n’est pas facile d’arrêter leurs produits sauf s’il se passe quelque chose d’illégal ». Dès lors, il souhaite que les industriels noirs soient associés aux processus d’approvisionnement et soient informés des décisions prises par les gestionnaires des frontières en matière d’importation pour un accès plus facile au marché.

#Industrie #AfriqueduSud #Accèsaumarché

LE SAVIEZ-VOUS ?

99 % des besoins quotidiens sont transportés par Camion.

Si vous l'avez, c'est qu'un camion vous l'a apporté

BESOINS QUOTIDIENS

Réseaux Sociaux
Événements
6TH ALN Annual Meeting – Nairobi, Kenya 2020
à determiner
LA REVUE DE PRESSE LOGISTIQUE