Logistique: Le Port de Susah, un chef-d’œuvre qui va relier la Lybie de l’Ouest à l’Est


Située au cœur de la Méditerranée la Lybie pourrait profiter de sa situation stratégique pour l’économie des transports maritimes. Divisé en deux depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, la Lybie va être à nouveau réunie grâce à la construction du port de Susah. L’objectif de ce port est non seulement de susciter une relance économique et des investissements supplémentaires mais aussi de promouvoir l’industrie locale.

Situé à 1300 km à l’est de Tripoli, sur la rive-est de la baie de Syrte, Susah dispose à ce jour uniquement d’un port de pêche. L’atout principal de ce port est de disposer d’un chenal d’accès qui n’a pas besoin d’être dragué. « Les courants naturels localement permettent de maintenir le tirant d’eau du port. Ce qui constitue l’un des critères du gouvernement local à choisir cette cité », a expliqué Michael Guidry, responsable du groupe Guidry.

Lire aussi : Logistique: Trophées marocains de la logistique - 11 avril 2019

D’après le Guirdy group, une fois achevé, le port de Susah sera un port à conteneurs international pour le transbordement et constituera un carrefour en Afrique du Nord pour les principaux navires de fret.

En effet, le projet de port à Susah comprend plusieurs dimensions. Il prévoit de créer des terminaux à conteneurs pour les marchandises conventionnelles et pour le pétrole et le gaz. Le terminal à conteneurs devrait ainsi assurer la manutention de 35 conteneurs par heure avec chaque portique. Le terminal conventionnel quant à lui sera situé à côté du terminal à conteneurs.

Lire aussi : Logistique : Le port de Téma réceptionne la plus grande flotte de grues portiques en Afrique de l'Ouest

En plus le port de Susah doit être réalisé en fonction de différents critères déterminés par le concessionnaire et ce, en différentes phase. La première comprend la construction du terminal à conteneurs avec un quai de 600 m, quatre portiques post-Panamax, et bien d'autres infrastructures. Quant à la deuxième phase, elle prévoit la construction de 300 m de quai supplémentaires pour atteindre 900 m au global avec la mise en service de deux nouveaux portiques post-Panamax et de nouveaux bâtiments pour les services de support. La troisième phase de ce projet devrait donner 450 m supplémentaires de quais pour le terminal à conteneurs et quatre nouveaux portiques. Cette ultime phase devrait porter le trafic du port à 1,5M EVP.

Par ailleurs, le document du projet veut mettre en avant les industries locales et notamment le recours au ciment produit localement ou aux métaux ferreux. Le futur opérateur du terminal devra également investir dans la formation du personnel local.

www.fluxafrica.com

#logistique #Port #Lybie

LE SAVIEZ-VOUS ?

99 % des besoins quotidiens sont transportés par Camion.

Si vous l'avez, c'est qu'un camion vous l'a apporté

BESOINS QUOTIDIENS

Réseaux Sociaux
Événements
6TH ALN Annual Meeting – Nairobi, Kenya 2020
à determiner
LA REVUE DE PRESSE LOGISTIQUE