La "nouvelle route de l’acier et de l’aluminium" pour une industrialisation de l’Afrique?


Lancé le vendredi 24 mai 2019 à Dakar, au Sénégal, le projet « La Nouvelle Route de l’Acier et de l’Aluminium » est l’initiative du sénégalais Pierre Atepa Doudiaby. Ce projet consiste à l’industrialisation de l’Afrique de l’Ouest reposant sur la transformation du minerai de fer et de la bauxite.

D’après l’initiateur, le projet comporte cinq volets dont les infrastructures, la formation, la sidérurgie, l’énergie et l’environnement. Il tient compte de sept (7) pays africains : la Guinée Bissau, la Guinée, la Sierra Leone, le Mali, la Mauritanie, le Libéria et le Sénégal.

Lire aussi : Import-Export: Algérie,30 millions de tonnes traitées dans les ports au 1er trimestre 2019

En effet, conçu sous forme d’un partenariat public-privé, le projet se fonde sur le recensement des potentialités et des infrastructures dont disposent les pays africains. La première phase du projet « La Nouvelle Route de l’Acier et de l’Aluminium », nécessite un financement d’environ 3 milliards de dollars. En terme d’infrastructures routières, le projet comporte la construction d’un port minéralier à Potou au Sénégal pouvant accueillir des navires transportant des minerais de fer, de la bauxite et toutes les matières premières de la sous-région, la réalisation du port de Buba en Guinée Bissau, la modernisation du port de Pepel en Sierra Léone.

Aussi, le projet prévoit un chantier naval pour la construction de bateaux de pêche et plus tard de bâtiments de très gros tonnage et un réseau multimodal de transport par voie maritime et ferroviaire.

Lire aussi : Forum Africain des Ports du 4 au 5 juillet 2019 - Tanger Maroc

Par ailleurs, le projet facilitera la mise en place d’un parc sidérurgique composé de réseaux de fonderies et d’exploitation de toutes les chaînes de valeur tirées des matières premières, capable de transformer non seulement les minerais de fer exploités actuellement ou ultérieurement mais encore la ferraille collectée dans les ports, dépotoirs et autres lieux de stockage. En plus, un réseau de commercialisation sera mis en place pour assurer l’autosuffisance des produits finis tirés des ressources naturelles de base dont regorgent les pays africains.

A propos de Flux Africa

Merci pour votre visite. Vous avez aimé cette publication? Cliquez ici pour plus d'articles

N'hésitez pas à le partager avec vos proches.

#Acier #Aluminium #publicprivé #Afrique #industrialisation

LE SAVIEZ-VOUS ?

99 % des besoins quotidiens sont transportés par Camion.

Si vous l'avez, c'est qu'un camion vous l'a apporté

BESOINS QUOTIDIENS

Réseaux Sociaux
Événements
6TH ALN Annual Meeting – Nairobi, Kenya 2020
à determiner
LA REVUE DE PRESSE LOGISTIQUE
WhatsApp Image 2020-07-24 at 10.33.39.jp