Transport maritime: Piraterie au large du golfe de Guinée:le Nigéria reste la cible principale


Selon le rapport du Bureau Maritime International , les côtes nigerianes ont accueilli un nombre record de détournements de navires au cours du premier semestre 2019. Publié le lundi dernier, le rapport dévoile que le Nigeria a enregistré 21 incidents entre janvier et juin, contre 31 pour la même période 2018 et malgré cela, devient ainsi le foyer des pirates dans le Golfe du Guinée.

Lire aussi: [Urgent] Transport maritime: Le port de Cotonou annonce un trafic de 6 millions de tonnes pour le 1er semestre 2019

Selon le rapport de l'IMB, sur les neuf (9) navires qui ont fait l'objet de tirs d’arme à feu,, huit (8) se trouvaient au large des côtes du Nigeria bien qu'étant en lutte continue contre les attaques maritimes. Ce dernier étant le premier producteur de pétrole d'Afrique.En effet, au total, le rapport a relevé 73% de tous les enlèvements en mer et 92% des prises d'otages qui ont eu lieu dans le Golfe de Guinée. Les pirates ont enlevé 27 membres d'équipage au premier semestre 2019 contrairement à l'année précédente où le nombre était de 25 pendant la même période.

Lire aussi: Transport maritime: Le Madagascar lance officiellement l'extension du port de Toamasina

Ces attaques ont eu lieu en moyenne à 65 milles nautiques au large des côtes, ce qui permet de les considérer comme des actes de piraterie. « Des fusils, des couteaux et d'autres matières dangereuses, ont constitué les différentes sortes d'armes déployées pour attaquer les navires », a souligné le rapport du Bureau Maritime International.En outre, le BMI considère que les eaux au Nigeria et au large du Nigeria restent à risque. Ainsi, il recommande aux navires d'être vigilants, car de nombreux incidents peuvent ne pas avoir été signalés.

Lire aussi: Transport maritime: Le groupe ICTSI, nouveau concessionnaire du port de Kribi

Le Bureau Maritime International (BMI) est un département spécialisé de la Chambre de commerce internationale. Il a pour mission de lutter contre les crimes liés au commerce et au transport maritimes, en particulier la piraterie et la fraude commerciale, et à protéger les équipages des navires de haute mer.

A propos de Flux Africa

Merci pour votre visite. Vous avez aimé cette publication? Cliquez ici pour plus d'articles

N'hésitez pas à le partager avec vos proches.

#Port #Nigeria #Piraterie #Bénin #Togo #Cameroun

LE SAVIEZ-VOUS ?

BESOINS QUOTIDIENS

99 % des besoins quotidiens sont transportés par Camion.

Si vous l'avez, c'est qu'un camion vous l'a apporté

Réseaux Sociaux

Événements

à determiner
LA REVUE DE PRESSE LOGISTIQUE