Piraterie: 4 marins pris en otage, et 1 blessé au large du port de Lomé au Togo

Le navire grec « Elka Aristotle » a été la cible des pirates dans la nuit du lundi 4 novembre 2019 au large du port de Lomé. Le bilan fait état d’un blessé et de quatre membres de l’équipage pris en otage.


Le tanker grec «Elka Aristotle», ici dans le port du Pirée le 17 mai 2018. © Orfeas Tsatsos/via REUTERS via RFI


Selon le communiqué de la préfecture maritime, la garde armée qui avait été embarquée à bord du navire a tenté de repousser l’attaque. Malheureusement « un membre de cette garde est blessé et quatre autres membres de l’équipage pris en otage ». Parmi ces “otages”, se trouvent deux Philippins, un Grec et un Géorgien.


En effet, des individus armés ont attaqué le tanker Elka Aristotle, à environ 18 km du port de Lomé à 3h du matin du lundi 4 novembre. Les autorités togolaises, par le biais de la marine, ont déployé un patrouilleur et une vedette, à la recherche des personnes kidnappées et des pirates qui auraient pris la fuite en direction de la Préfecture ouest. Par ailleurs, en appui à la marine togolaise, deux aéronefs dont un français, présents dans les eaux togolaises pour un exercice militaire, ont survolé la zone toute la matinée du lundi.


Pour information, la zone du golfe de Guinée est en proie depuis plusieurs années à la piraterie. Il faut rappeler que le samedi 02 novembre dernier, le navire Bonita, a été victime d’attaque de pirates aux larges du Port de Cotonou. Des actes de piratage qui deviennent plus fréquents dans le golfe de Guinée, surtout dans les eaux territoriales du Nigeria et de l’Angola qui sont les deux plus importants pays producteurs de pétrole en Afrique. Les flibusteries opérées dans cette zone ont, signalons-le, impactent considérablement le transport maritime, avec des répercussions importantes sur l’économie mondiale.

LE SAVIEZ-VOUS ?

BESOINS QUOTIDIENS

99 % des besoins quotidiens sont transportés par Camion.

Si vous l'avez, c'est qu'un camion vous l'a apporté

Réseaux Sociaux

Événements

à determiner
LA REVUE DE PRESSE LOGISTIQUE