Transport aérien: Accusée de mauvaise gestion, la Direction d'Air Côte d'Ivoire s’explique


A travers un communiqué, la compagnie se lave de tout soupçon

Selon un audit réalisé par le cabinet Ernst & Young et Deloitte, la direction Air Côte d’Ivoire est accusée d’énormes pertes estimées à environ 100 millions d'euros depuis 6 ans. Mais prenant sa revanche, la direction générale de la compagnie aérienne nationale réfute les allégations de mauvaise gestion et donne des précisions justificatives à travers un communiqué.

Depuis plusieurs mois, la compagnie Air Côte d’Ivoire fait l’objet d’articles réguliers dans La lettre du continent. Dans sa dernière parution, en date du mercredi 19 septembre 2018, le magazine en ligne lui consacre une nouvelle colonne intitulée « Du plomb dans l’aile pour Air Côte d’Ivoire » dans laquelle elle allègue des manquements dans la gestion de la compagnie et la découverte d’une perte cumulée de 65,5 milliards de FCFA par un audit.

Devant la récurrence de ces publications orientées, la compagnie Air Côte d’Ivoire a souhaité restituer la réalité de sa situation financière à l’opinion publique et mettre fin à la suspicion entretenue par le magazine en ligne. Elle fustige en effet des articles de presse qui sont loin de dépeindre les réalités existantes au sein de sa Compagnie. C’est pourquoi justifiant d’une part le total des pertes (65,5 milliards) à la fin de l’exercice 2017, la direction Air Côte d’ivoire explique qu’il est lié à deux facteurs essentiels à savoir l’évolution exponentielle du cours du baril de pétrole les trois dernières années et le retard accusé dans le renouvellement de la flotte.

D’autre part, elle souligne que le business plan prévoyait la fin du renouvellement de la flotte pour l’année 2016. Mais, les difficultés de mise en œuvre du financement de ce plan ont fait bouger cette hypothèse fondamentale de 5 ans. Autre aspect, les dernières machines espérées en 2016 ne seront livrées qu’en 2021. D’où le niveau de pertes est intimement lié au secteur d’activité.

Les responsables de la compagnie justifient la finalité de l’audit

Clarifiant les dessous liés à ladite accusation, les patrons de la compagnie ivoirienne ont décidé d’expliquer leur gestion afin d'éviter des amalgames qui pourraient faire fuir la clientèle. D’après eux, contrairement à ce qui est insinué par la Lettre du Continent, les cabinets Ernst & Young et Deloitte sont intervenus en leur qualité de commissaires aux comptes dans le cadre d’un audit légal visant à assurer les actionnaires et les tiers de ce que les états financiers qui leur sont présentés donnent une image fidèle des performances et de la situation financière de la compagnie. Il s’agit d’une mission menée chaque année pour toutes les sociétés commerciales et non d’un audit spécialement diligenté. Il faut dire que démarrant ses vols commerciaux le 13 janvier 2013, Air Côte d'Ivoire dispose en effet d'une flotte de 10 avions, dont 6 de la famille Airbus A 320, de 120 à 150 places et 4 Bombardier Q400 de 67 places. Le capital de la compagnie détenu à 51 % par l’État ivoirien, 15% par le fonds Golden Road, et 14 % à des investisseurs privés.

#transportaérien #AirCôtedIvoire #gestion

LE SAVIEZ-VOUS ?

99 % des besoins quotidiens sont transportés par Camion.

Si vous l'avez, c'est qu'un camion vous l'a apporté

BESOINS QUOTIDIENS

Réseaux Sociaux
Événements
6TH ALN Annual Meeting – Nairobi, Kenya 2020
à determiner
LA REVUE DE PRESSE LOGISTIQUE
WhatsApp Image 2020-07-24 at 10.33.39.jp