Transport routier: Les pays de la CEDEAO adoptent un système informatique douanier pour le transit r


Autrefois dénommé ALISA, le projet d’interconnexion des systèmes informatiques des administrations des douanes de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est désormais appelé Système Interconnecté de Gestion des Marchandises en Transit (SIGMAT). C’est un projet qui ambitionne utiliser les technologies de l’information pour faciliter les échanges, les transports et la libre circulation des marchandises dans les 15 pays de la CEDEAO. La cérémonie du lancement a eu lieu le jeudi 21 mars dernier à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Le représentant du président de la CEDEAO, Tèi Konzi, a indiqué que « l’interconnexion des systèmes informatiques douaniers est l’une des actions entreprises par la CEDEAO avec l'appui technique de la Conférence des Nations-Unies pour le Commerce et le développement (CNUCED) pour fluidifier la circulation des marchandises sur les différents corridors routiers de l’Afrique de l’Ouest par la mise à disposition, par voie digitale, d’informations aux bureaux de douanes sur les cargaisons en transit d’un Etat à un autre ».

Lire aussi: Transport ferroviaire: Le corridor Abidjan-Ouagadougou sera fin prêt en 2021

En effet, le projet ALISA ou SIGMAT est constitué d’une interface permettant aux systèmes douaniers existants dans les pays de la zone d’échanger des données, à travers une connexion internet sécurisée. Ces données pourront être échangées à partir d’une base de données douanière régionale centralisée.

L’institution de ce système par les directeurs généraux de douanes de l’espace CEDEAO vise plusieurs objectifs. Il s’agit entre autres, de la facilitation et la sécurisation du commerce international, de l’amélioration de l’efficience et de l’efficacité des procédures de transit, de même que celle de la prévention et de la détection des fraudes, de la simplification et de la sécurisation des opérations de transit, de l’échange électronique de données de transit et de l’augmentation des recettes douanières grâce à une prestation de services plus efficace.

Lire aussi: Transport routier: 231 milliards Cfa de la BAD moblisés pour le secteur routier Ivoirien

Par ailleurs, les directeurs généraux des douanes comptent sur ce système d’interconnexion pour améliorer l’environnement des affaires, augmenter et sécuriser les recettes douanières afin d’une meilleure contribution à la croissance et à la compétitivité des économies de l’Afrique de l’Ouest.

#Transportroutier #CEDEAO #Douane #régional

LE SAVIEZ-VOUS ?

99 % des besoins quotidiens sont transportés par Camion.

Si vous l'avez, c'est qu'un camion vous l'a apporté

BESOINS QUOTIDIENS

Réseaux Sociaux
Événements
6TH ALN Annual Meeting – Nairobi, Kenya 2020
à determiner
LA REVUE DE PRESSE LOGISTIQUE