Transport routier: Sénégal, les routiers lancent un ultimatum aux autorités


Les transporteurs sénégalais regroupés en l’Union des Routiers du Sénégal (URS) rompent le silence et profèrent des perturbations dans le secteur à partir du 10 juin prochain. Cette décision a été prise par l’union suite à la reprise des tracasseries routière des policiers.

D’après le président de l’URS, Gora khouma, l’union a déposé un préavis aux autorités sénégalaises. « Nous comptons aller en grève à partir du 10 juin, si les négociations n’aboutissaient », a-t-il déclaré.

Lire aussi : Transport routier: Connexion Ghana-Côte d’ivoire : Le pont de Noé bientôt mis en service

En effet, les membres de l’Union des Routiers du Sénégal s’insurgent contre les tracasseries policières et l’assurance CEDEAO. S’agissant des tracasseries, le président de l’URS interpelle les autorités compétentes à réguler et à régulariser les procédures de contrôle sur les axes routiers. Car, a-t-il expliqué, en avril dernier, le contrôle sur les routes sénégalaises était moins, ce qui n’a pas perduré. Aussi a-t-il souligné, bien qu’ils soient nombreux, les différents postes de contrôle sur le long de la route ne disposent pas de carnet de reçu.

En plus de ces problèmes, les transporteurs évoquent la question relative à l’assurance CEDEAO. La pierre précieuse de cette assurance étant la carte brune, a été institué par le Protocole A/P1/5/82 signé par les Chefs d’État et de Gouvernement de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le 29 Mai 1982 à Cotonou, au Bénin.

Lire aussi : Transport routier: Les frais de péage posent polémique au Congo-Brazzaville

Cette carte garantit aux victimes des accidents de la circulation, une prompte et équitable indemnisation des dommages qui leur sont causés par les automobilistes non-résidents en visite sur leur territoire, en provenance d’autres Etats Membres de la CEDEAO.

Dans le cadre des garantis de l’assurance CEDEAO, les transporteurs sénégalais s’inquiètent du sort de leurs pairs sénégalais résidant au Mali et en Mauritanie et vivant dans ce cas. A cet effet, ils ont adressé une lettre au ministre des Affaires étrangères en vue de s’enquérir des nouvelles des leurs.

www.fluxafrica.com

Merci pour votre visite. Vous avez aimé cet article? N'hésitez pas à le partager avec vos proches

#Sénégal #conteneurs #Mali #Mauritanie #CEDEAO

LE SAVIEZ-VOUS ?

99 % des besoins quotidiens sont transportés par Camion.

Si vous l'avez, c'est qu'un camion vous l'a apporté

BESOINS QUOTIDIENS

Réseaux Sociaux
Événements
6TH ALN Annual Meeting – Nairobi, Kenya 2020
à determiner
LA REVUE DE PRESSE LOGISTIQUE