Transport aérien: 2 millions d’emplois menacés en Afrique par la fermeture des compagnies

Après avoir annoncé une perte de 4 milliards $ enregistrées par les compagnies aériennes, l'IATA projette une disparition de deux (2) millions d’emplois en Afrique sur 25 millions dans le monde. L'effondrement de la demande de transport aérien due à la crise de la COVID-19, en est principalement la cause,affirme l'IATA le Mardi dernier dans une publication officielle.



À l’échelle mondiale, le gagne-pain de quelque 65,5 millions de personnes dépend de l’industrie aérienne, incluant des secteurs comme les voyages et le tourisme.Parmi ces personnes, il y a 2,7 millions d’emplois dans les compagnies aériennes.


Dans un scénario de sévères restrictions de voyage s’étirant sur trois mois, les recherches de l’IATA concluent que 25 millions d’emplois dans l’aviation et les secteurs affiliés sont en péril dans le monde : 2,0 millions d’emplois en Afrique,11,2 millions d’emplois en Asie-Pacifique, 5,6 millions d’emplois en Europe,2,9 millions d’emplois en Amérique latine, 2,0 millions d’emplois en Amérique du Nord, 0,9 million d’emplois au Moyen-Orient.


Lire aussi: Transport aérien : L'IATA invite les états à sauver les compagnies aériennes (effet Covid-19)


Selon le même scénario, sur toute l’année 2020, les compagnies aériennes devraient voir les revenus de ventes de billets diminuer de 252 milliards $ soit 44 % en 2020, comparativement à 2019. Le deuxième trimestre qui commence est le plus critique, la demande chutant de 70 % au pire de la crise, et les compagnies aériennes se délestant de réserves de trésorerie de 61 milliards $.


Les compagnies aériennes demandent aux gouvernements de fournir très rapidement une aide financière pour les aider à demeurer viables et en mesure de diriger la reprise lorsque la pandémie sera endiguée.

En particulier, l’IATA demande pour les compagnies, un soutien financier direct, des prêts, des garanties de prêt et du soutien au marché des obligations de sociétés ; et des allègements fiscaux.

COVID 19: Les directives de la SADC pour une gestion logistique efficace de la crise


Lire aussi: COVID 19: Les directives de la SADC pour une gestion logistique efficace de la crise

« On ne saurait trouver les mots pour bien décrire l’impact dévastateur de la COVID-19 sur l’industrie aérienne. Et les dommages économiques affecteront 25 millions de personnes dont les emplois dépendent de l’aviation. Les compagnies aériennes doivent demeurer des entreprises viables, pour être à l’avant-garde de la reprise lorsque la pandémie sera maîtrisée. Une bouée de sauvetage est actuellement critique pour les compagnies aériennes », a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA.



LE SAVIEZ-VOUS ?

BESOINS QUOTIDIENS

99 % des besoins quotidiens sont transportés par Camion.

Si vous l'avez, c'est qu'un camion vous l'a apporté

Réseaux Sociaux

Événements

à determiner
LA REVUE DE PRESSE LOGISTIQUE