Transport routier: Vers une révision de l’accord sur le corridor Nord en Mars 2020

Les États membres de l'Autorité de Coordination du Transit et des Transports du Corridor Nord se mettent d’accord pour la révision de l’accord sur les reliant. C’est une résolution issue de la 48ème réunion exécutive des États membres de l’Autorité. Cette mise à jour, prévue pour mars 2020, permettra aux pays membres de tenir compte des nouvelles possibilités commerciales afin de répondre aux besoins actuels et stimuler le commerce régional.




Lire aussi : Transport: Casablanca va construire de 2 nouvelles lignes de tramway avec 100 millions $


D’après les propos de Omae Nyarandi, secrétaire exécutif de l’Autorité, le projet d'accord et de protocoles révisés a été reçu et attend un atelier de validation en mars 2020 avant d’être soumis au Conseil des ministres. Cet accord commercial révisé prend en compte l'utilisation du chemin de fer à écartement normal du Kenya, le financement conjoint d'infrastructures telles que les routes, les postes frontaliers à guichet unique et l'adoption d'un système de guichet unique régional pour le transfert de données douanières régionales.


En effet, le Corridor Nord est une route commerciale multimodale reliant les pays sans littoral de la région des Grands Lacs dont le Burundi, la République démocratique du Congo, le Rwanda, l'Ouganda et le Soudan du Sud au port maritime kenyan de Mombasa. L'Accord de Transit et de Transport du Corridor Nord, quant à lui, est un traité à 11 protocoles signés en 1985 et révisé pour une première fois en 2007 pour la coopération régionale avant l’adhésion du Soudan du Sud en 2012.



Lire aussi : Analyse/Dossier : Les ports secs en Afrique de l’Ouest entre défis, attentes et espoir


En outre, les objectifs de l'accord reposent sur 3 piliers du transport durable à savoir le pilier économique visant à promouvoir des transports efficaces et compétitifs, le pilier social en vue de favoriser un transport inclusif et pilier environnemental pour un transport de fret vert. Ainsi, l’accord entend faciliter le commerce, la circulation des personnes, des véhicules et des marchandises dans les transports nationaux, régionaux et internationaux et stimuler le développement économique et social sur les territoires des parties contractantes.

LE SAVIEZ-VOUS ?

99 % des besoins quotidiens sont transportés par Camion.

Si vous l'avez, c'est qu'un camion vous l'a apporté

BESOINS QUOTIDIENS

Réseaux Sociaux
Événements
6TH ALN Annual Meeting – Nairobi, Kenya 2020
à determiner
LA REVUE DE PRESSE LOGISTIQUE