Commerce: Bientôt un comité pour relancer les échanges entre le Bénin, le Niger et le Nigéria

Le Bénin, le Niger et le Nigeria vont bientôt mettre en place des patrouilles communes et un comité de surveillance de la contrebande, dans le but de lutter contre ce fléau et relancer les échanges commerciaux après les tensions provoquées par la fermeture des frontières terrestres imposée par le Nigéria. C’est une décision prise conjointement par les ministres des Affaires Étrangères des trois pays et le Commissaire au Commerce de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) qui se sont réunis jeudi 14 novembre 2019 au siège de l'organisation à Abuja.


En effet, les patrouilles communes se retrouveront les 25 et 26 novembre prochain pour notifier leurs recommandations sur une réouverture des frontières fermées. « Les forces de sécurité, police, armée, marine, douanes des trois pays patrouilleront ensemble sous une force conjointe », a rapporté le communiqué issu de la rencontre des ministres.

Lire aussi: E-Logistique: DHL lance sa première solution digitale de fret routier en Afrique

Quant au comité de surveillance, il facilitera la promotion du commerce régional entre le Bénin, le Niger et le Nigeria. Il sera créé également un comité d'évaluation entre les trois pays pour encourager l'éradication de biens de contrebande. Composé des ministres des Finances et du Commerce, ce comité veillera à promouvoir le commerce régional entre les trois pays et à mettre en place des sanctions contre la contrebande.


Lire aussi: Transport: Signature d'un accord de concession de $ 3 milliards pour le 1er SkyTrain d'Afrique


Rappelons que le 20 août dernier, le président nigérian Muhammadu Buhari a décidé unilatéralement de fermer toutes les frontières terrestres avec ses deux voisins et d'interdire l'importation et l'exportation de biens, officiellement pour mettre fin aux trafics de riz et de pétrole de contrebande. Une décision qui a engendré une très forte inflation du prix des produits de base sur les marchés au Nigeria, où désormais tous les produits vendus doivent désormais transiter par le port de Lagos.

LE SAVIEZ-VOUS ?

BESOINS QUOTIDIENS

99 % des besoins quotidiens sont transportés par Camion.

Si vous l'avez, c'est qu'un camion vous l'a apporté

Réseaux Sociaux

Événements

à determiner
LA REVUE DE PRESSE LOGISTIQUE