Transport maritime: Le premier poste d'amarrage au port de Lamu opérationnel dès février 2020

Le premier des 32 postes d'amarrage proposés au port de Lamu au Kenya devrait être opérationnel en février 2020. La nouvelle a été rendu publique par le secrétaire du cabinet des transports, James Macharia. Une fois opérationnelles, les installations au sein dudit port lui permettront de créer une plaque tournante régionale des transports en Afrique de l’Est.

Lire aussi: Transport: L’UA adopte le projet LAPSSET pour stimuler l'intégration continentale.

Elaboré conformément à la stratégie de planification nationale Kenya Vision 2030, le projet du Port de Lamu fait partie du projet de corridor du transport entre le port de Lamu, le Soudan du Sud et l’Ethiopie (LAPSSET) .  En effet, le poste à quai est l'un des trois dont la construction a commencé par des travaux de dragage en décembre 2016 avec un délai de livraison de 24 mois et 45 mois pour les deux autres, le tout pour un coût de 480 millions de dollars US.

Lire aussi: Sécurité maritime: Le port de Cotonou renforce les mesures de protection des navires

Les 32 postes d'amarrage dont disposera le port de Lamu disposera de 400 mètres de long, le long d'un littoral de 6 km. Aussi, les fonds marins seront dragués jusqu'à 18 m pour créer des postes à quai et un terminal à conteneurs. Ce projet comprend également la construction d'une chaussée de 1,5 km pour relier le port à la ville et un terminal pétrolier pour les opérations de chargement et le déchargement des pétroliers. Une fois terminé, le projet de port de Lamu devrait créer des opportunités d'emploi non seulement dans les opérations portuaires mais aussi dans l'agriculture, la pêche, la fabrication, la logistique, le transport, le commerce et les échanges divers.

Lire aussi: Transport: Casablanca va construire de 2 nouvelles lignes de tramway avec 100 millions $


En outre, les installations du port de Lamu attireront de plus grands cargos et apporteront des avantages dans la région notamment la réduction des coûts maritimes engendrée par l'accélération des délais de traitement des navires, ce qui réduira le coût des activités commerciales. La construction du deuxième et du troisième poste d'amarrage devrait être achevée d'ici décembre 2020 pour permettre au port d’atteindre une capacité 23,9 millions de tonnes d'ici 2030.

LE SAVIEZ-VOUS ?

BESOINS QUOTIDIENS

99 % des besoins quotidiens sont transportés par Camion.

Si vous l'avez, c'est qu'un camion vous l'a apporté

Réseaux Sociaux

Événements

à determiner
LA REVUE DE PRESSE LOGISTIQUE